Rester chez soi en toute autonomie sans être seul : le pari de l’habitat inclusif ! - Citae
Fermer le menu
Retour en haut de page
Rester chez soi en toute autonomie sans être seul : le pari de l’habitat inclusif !

Rester chez soi en toute autonomie sans être seul : le pari de l’habitat inclusif !

12 octobre 2020
La société évolue très vite, en particulier en cette période de crise sanitaire et sociale. Les attentes quant à l’adaptation de l’habitat sont très fortes : logement abordable, espace extérieur, adaptation à la perte de mobilité, lien social…Autant de défis que le logement inclusif se propose de relever.

 

3ième voie entre le maintien à domicile et l’hébergement en structure, l’habitat inclusif propose des ensembles de logements indépendants, associés à des espaces partagés. Il offre surtout la possibilité de prendre part à la vie de sa résidence et de son quartier, sous l’impulsion d’un « porteur de projet partagé ».

 

Interlocuteur-pivot des intervenants extérieurs (bailleurs, services d’aide à la personne) et des pouvoirs publics (Etat, département, ARS …), ce dernier se voit investi de plusieurs missions :

  • concourir à l’élaboration par les habitants du projet de vie partagée,
  • assurer les fonctions d’appui à la vie partagée en complément de l’investissement des habitants (organisation et régulation de la vie à plusieurs, médiation, animation),
  • assurer une fonction d’appui aux « parcours de vie » de chaque habitant (en lien avec les partenaires sociaux et médico-sociaux),
  • mettre en place des partenariats avec les acteurs locaux.

 

 

Conscients des enjeux auxquels l’habitat inclusif veut répondre – transition démographique, inclusion des plus vulnérables, lutte contre la solitude – Citae et KosiKoti ont décidé de mettre leurs compétences en commun pour accompagner les maîtres d’ouvrage dans le déploiement de ces projets.

 

Car si l’implication sur le long terme des habitants est l’enjeu principal de l’habitat inclusif, la fonctionnalité et la qualité architecturale du bâtiment sont des prérequis essentiels au bien-être des habitants et à leur capacité à s’engager dans un projet de vie partagée.

 

La conception architecturale doit encourager les comportements vertueux et faciliter les opportunités de rencontres. Elle est également le reflet de l’attention et du respect portés aux habitants, à qui l’habitat inclusif ambitionne de redonner une place.

 

« Entreprise Sociale et Solidaire, KosiKoti met en œuvre des projets de vie partagée au sein de résidences d’habitat inclusif. En remettant l’entraide au cœur des relations entre voisins, les équipes de KosiKoti luttent contre la solitude qui fragilise les plus vulnérables, séniors, personnes porteuses de handicap, familles monoparentales… au bénéfice de la santé et de la cohésion sociale. »